Randonnée à cheval en Mongolie

La Mongolie est une destination qui mérite d’être vécue au plus près de la nature et, pour cette raison, ne manquera pas de ravir les amoureux des chevaux désireux de se lancer dans une aventure équestre à travers les steppes mongoles.

Les agences spécialisées proposent des expéditions de 10 cavaliers maximum à travers différents circuits adaptés à leur maîtrise. Certains treks équestres s’adressent notamment aux cavaliers possédant un excellent niveau d’équitation et une parfaite condition physique comme celui traversant les 3 plus belles régions de Mongolie, l’Arkhangai, la vallée de L’Orkhon et le Khuvsgul et qui figure parmi les plus complets. Voici donc ce que peut réserver une rando cheval en Mongolie, loin des sentiers battus sur 23 jours dont 12 à cheval avec hébergement sous tente ou yourte, des journées randonnées de 4 à 6 heures par jour, des transferts en jeep et une véritable immersion dans la vie des populations mongols croisées lors des étapes ou au hasard des routes.

Du 2ème au 16ème jour : Balade dans l’Arkhangaï

Le Parc National de Khogno Khan

La première étape du périple s’effectue en jeep vers ce parc situé à 280 kms d’Oulan Bator, à la frontière des provinces de Bulgan, de l’Ovorkhangai et de Tuv. Cette pittoresque région est composée de montagnes, de forêts, de taïga, de steppes, de déserts et de sources d’eau minérale. Le circuit prévoit une halte au monastère boudhiste de Gandan, d’Ovgon Khiid. Après une nuit sous la yourte, le périple se poursuit le lendemain jusqu’à Elsentasarkhai où l’on troque le cheval contre un chameau dans le “Mini Gobi”, un désert recouvert de dunes de sable. Les cavaliers du monde empruntent ensuite la route pour Kharkhorin, la cité de légende fondée par Gengis Khan en 1220 et feront un arrêt au Monastère aux Cent Trésors. Les treks prévus en juillet prévoient une halte à Kharkorin pour les fêtes du Naadam, pour une rencontre inoubliable avec la Mongolie traditionnelle.

Mongolie à cheval : Découverte de la vallée de L’Orkon

On rejoint la vallée de l’Orkon en véhicule sur les pistes pour aller à la rencontre des populations nomades qui accueillent chaleureusement leurs visiteurs avec la boisson locale, le bol d’Airag, faite à partir de lait de jument fermenté. C’est aussi le moment de la découverte des chevaux ! Le lendemain sonne l’heure du premier départ à cheval pour la vallée de l’Orkhon au coeur d’une steppe mongole qui réservera de belles surprises. Au programme, les chutes de l’Orkhon d’une hauteur impressionnante de 20 mètres, le monastère de Tovkhon à 2312 m d’altitude au sommet de la montagne sacrée Öndör Shireet, les sources d’eau chaude de Tsenkher affichant une température entre 48 et 75° qui détendront à merveille les muscles endoloris des cavaliers et la poursuite du voyage jusqu’à la rivière Tamir.

La Vallée d’Agt

Pour continuer ce séjour équitation en Mongolie, la caravane met le cap sur la montagne Argalant dans une région à fort dénivelé avant de redescendre en plaine pour installer le bivouac pour la nuit. Nouveau départ vers les sommets le lendemain avant d’atteindre le village de Bor Burgsat en plaine et découvrir la lutte mongole. Les jours suivants permettront de rejoindre la rivière Khanui puis la rivière Chuluut bordée de canyons encaissés jusqu’aux abords des gorges de la Suman pour randonner dans le lit d’une rivière remarquable pour ses peintures rupestres, avant d’atteindre le village de Tariat.

Arrive la dernière étape de l’expédition dans l’Arkhangai avec l’ascension du volcan Khorgo à 2965 m d’altitude offrant un superbe point de vue sur un des plus beaux lacs du pays, le lac de Terkhiin Tsagaan, à 2060 m d’altitude, né de l’éruption volcanique du mont Khorgo. Le lendemain sera une journée pêche et détente au bord du lac !

Du 17ème jour au 21ème jour : Découverte de la région de Khuvsgul aux confins de la Sibérie

A l’extrême nord du pays, cette région porte le nom de son superbe lac aux eaux bleues. Dans cette réserve naturelle qui abrite une faune et une flore endémiques, vit aussi un peuple qui a conservé ses traditions populaires.

Depuis le lac de Terkhiin Tsagaan on rejoint les berges de l’Ider en jeep à travers une route sinueuse faite de cols et de passages à guets. Une longue route de 6 heures ! Le lendemain après un arrêt au marché local de Moron, capitale du Khuvsgul, les jeeps atteignent le lac Khuvsgul en fin de journée. Ce lac considéré comme une des merveilles naturelles du monde, perché à 1700 m d’altitude est entouré de forêts de pins et de prairies où paissent des chevaux et des yacks.

Le groupe reprendra ensuite les chevaux pour se mêler à la vie nomade et chevaucher en compagnie des éleveurs à travers les champs d’edelweiss. Après 2 jours passés à galoper autour du lac Khuvsgul on rejoint Moron en jeep avant le départ depuis Oulan Bator.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *