Le Chili, paradis du bout du monde

Les vacances arrivent enfin et avec elles la possibilité de s’évader de votre routine et d’embrasser de nouveaux horizons. Vous rêvez d’aventure australe et dépaysante pour ces deux semaines de parenthèse.

Pourquoi ne pas faire tourner le globe terrestre et pointer votre doigt sur l’autre bout de la planète, l’Amérique latine par exemple. Le charmant cocktail d’influences culturelles de ce continent attire et fait revenir les voyageurs avec de surcroit des paysages singulièrement majestueux que l’on ne rencontrer qu’en ces terres éloignées.

Sur ce beau continent, existe un eldorado, un pays qui offre une palette de paysages et de variété culturelle époustouflante : le Chili. Bordé par l’océan Pacifique à l’ouest et la Cordillère des Andes à l’est, le Chili s’étend sur plus 4.300 km de longueur et jusqu’à 400 km de largeur.

Il propose une quantité incroyable de paysages foncièrement différents, dont la beauté est ineffable. Avec des nuances aussi variées que des montagnes de plus de 7.000 m, des plages, des déserts de sel et de sable au niveau du désert d’Atacama, des îles, des lagunes multicolores, de vallées fertiles, des villages pittoresques, des geysers, des lacs, des parcs naturels, des détroits ou encore des glaciers …

La Patagonie australe chilienne par exemple avec ses glaciers formés d’immenses champs de glaces, ses centaines d’îles entrelardées de fjords, ses quelques bourgades reculées… Cette Terre sauvage et mystique du bout du monde a toujours inspiré l’imaginaire collectif mais les chimères des voyageurs qui n’y ont encore jamais mis les pieds, s’avèrent bien souvent en deçà de la beauté grandiose de cette région.

Elle est partiellement sortie de son isolement grâce à la construction de la carretera austral achevée depuis peu. Cette dernière la traverse pour le moment de Puerto Montt à Villa O’Higgins sur plus de 1.000 km. Au-delà, plus au sud encore, le Chili est une terre isolée, sans route ni infrastructure, bordée entre un champ de glace et l’Argentine. L’aventure sauvage à l’état pur !

Et pour continuer vers Puerto Natales et Punta Arenas, il faut utiliser les routes du versant argentin. Sur la route, il est impensable de manquer le Parc national Torres del Paine. Puis quand arrive la traversée du détroit de Magellan, avant l’entrée sur la sulfureuse Terre de Feu, c’est alors le territoire Chilien qui fait une incursion en terres argentines, jusqu’à l’Atlantique. Et ce sont maintenant les argentins qui se voient obligés de passer par le Chili pour parvenir à la pointe la plus australe de leur pays.

La Patagonie chilienne est sans doute l’une des régions les plus vierges de la Terre. L’activité humaine n’a pas encore réussi à dompter la nature grandiose et sauvage qui y prend place. Elle n’y parviendra peut-être jamais.

La cordillère, friable, se divise en en centaines de micro îles, de lacs, de canaux, de fjords, de steppes, de glaciers et de montagnes. Ajoutez à cela des vents capables de terrasser les montagnes, un climat continental qui atteint des températures extrêmement glaciales en hiver et vous aurez un bref aperçu de ce que peut être la Patagonie. Un voyage à nul autre pareil !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *